arrow Comment réussir sa levée de fonds ?
réussir une levée de fonds

Vous souhaitez lancer votre projet, mais une question reste en tête : comment réussir sa levée de fonds ? En effet, le succès d’un projet dépend en grande partie de son financement et il est parfois compliqué de s’y retrouver.
Dans notre article, nous vous donnons les clés pour réussir votre levée de fonds.

Qu’est-ce qu’une levée de fonds ?

La levée de fonds permet à votre entreprise d’obtenir un apport en fonds propres par l’intermédiaire d’un ou plusieurs investisseurs. En contrepartie, les investisseurs reçoivent des titres de votre entreprise.
Dans la majorité des cas, les associés fondateurs conservent la majorité du capital et des droits de vote.

Les principaux avantages de la levée de fonds sont le renforcement des fonds propres et avoir une trésorerie saine (gage certain de crédibilité vis-à-vis des tiers). L’accompagnement d’investisseurs est aussi un bénéfice non négligeable, surtout si vous lancez ou développez votre activité.

Toutefois, une levée de fonds n’a pas que des avantages : procédure chronophage, risque de dilution des associés, perte d’autonomie des fondateurs voire attente divergente entre les associés et les investisseurs.

La levée de fonds reste tout de même une alternative stratégique au prêt bancaire qui, lui, est réputé plutôt risqué.

Vous souhaitez réaliser une levée de fonds ?
Si vous êtes une start-up à fort potentiel de développement ou une entreprise aux business innovants, la suite peut vous intéresser !

A quel moment faire sa levée de fonds ?

Vous êtes en phase de recherche et développement ?

Durant cette phase, vous pouvez bénéficier de différentes aides pour payer les frais nécessaires au lancement de votre activité (frais de recherche et de développement, frais d’expertise, etc.) et renforcer vos fonds propres.

Vous démarrez votre projet ?

La phase d’amorçage (ou « pré-seed ») vous aide à consolider votre base financière et apporte un coup de pouce pour lancer votre projet sur le marché.

Vous souhaitez développer votre activité ?

Le « Seed » intervient après la création de votre Société, pour financer les besoins financiers (augmentation du BFR, etc.), matériels (acquisition d’un logiciel CRM, etc.) et humains (recrutement d’équipes techniques, de vente, etc.) nécessaires au développement de votre activité.

Vous souhaitez conquérir le marché national ?

La Série A vous permet de financer l’accélération de la croissance de votre entreprise. Pour en bénéficier, vous devez avoir un produit ou un service (sur le marché) suscitant l’intérêt avéré des consommateurs, posséder un business model viable et générer du chiffre d’Affaires démontrant la rentabilité actuelle de votre activité.

Vous envisagez de vous internationaliser ?

La Série B vous aidera à changer d’échelle, racheter des concurrents et recruter de nouveaux talents. Votre entreprise doit avoir un business model solide, la possibilité d’internationaliser son activité et un modèle économique scalable.

Vous souhaitez racheter une entreprise concurrente ?

La Série C sera un coup de boost pour acquérir des parts de marché, devenir plus concurrentielle et augmenter rapidement votre chiffre d’affaires (pour une introduction en bourse par exemple). Pour en bénéficier, votre entreprise doit être déjà performante dans son domaine d’activité.

Pour résumer :

comparatif des levées de fonds

 

Comment réussir sa levée de fonds ?

Une levée de fonds, cela ne s’improvise pas ! Le processus prend du temps : prévoyez un délai de 6 à 12 mois entre la mise en place de votre stratégie et la réception des fonds par vos investisseurs.

Bon à savoir :
En règle générale, les projets dans l’innovation ou les nouvelles technologies et les projets RSE sont les plus prisés par les investisseurs.

Etape 1 : Bien réfléchir à sa stratégie de financement

La première étape pour réussir sa levée de fonds : formaliser votre stratégie de financement sur le moyen et le long terme.
Sur le moyen terme, elle vous permettra d’envisager des axes d’améliorations pour votre produit/service et d’envisager le développement d’un nouveau projet connexe.
Sur le long terme, vous pourrez réfléchir aux investissements permettant d’améliorer les performances financières liées à votre projet.

Etape 2 : Bien préparer son dossier de levée de fonds

C’est une étape cruciale et nécessaire pour faire mouche auprès de vos potentiels investisseurs ! Lorsque vous composez votre dossier, vous devez inclure le business plan, le prévisionnel financier et le Pitch Deck.

Le business plan est un document qui présente votre projet en détails aux différents investisseurs et ses différentes hypothèses envisagées. Généralement composé d’une trentaine de pages, il s’articule autour de trois grandes parties :

  • La présentation de votre projet, du marché et de votre stratégie ;
  • La présentation du porteur de projet et de son équipe ;
  • Le prévisionnel financier sur les 3 premières années (voire 5 années).

Le prévisionnel financier est l’étude chiffrée de votre projet. Il est composé de la trésorerie, du compte de résultat, du bilan et de votre plan de financement (les documents ne sont pas définitifs à ce stade). Les investisseurs pourront analyser la rentabilité de votre entreprise, mesurer les forces et les faiblesses de votre projet et avoir une visibilité financière. Le prévisionnel financier nécessite de solides connaissances en fiscalité et en comptabilité : l’aide d’un expert-comptable qualifié peut s’avérer utile dans vos démarches.

Le pitch Deck est le support de présentation de votre projet. Plus succinct que le business plan, il est composé d’une quinzaine de slides regroupant les informations essentielles pour les investisseurs : le modèle économique, les clients cibles, les chiffres clés de votre marché, l’équipe sur le projet, etc. Le pitch deck est de plus en plus utilisé et remplace le business plan. Il doit donc être percutant pour marquer les esprits des investisseurs !

Etape 3 : Trouver le bon investisseur

Il existe différents types d’investisseurs pour vous aider à lancer ou développer votre projet.

Votre entreprise ne dispose pas suffisamment de capitaux propres ? Vous pouvez contacter des investisseurs privés ou des clubs d’investisseurs pour vous soutenir dans votre projet.
Lors de la phase R&D, vous pouvez aussi vous tourner vers la love money. Elle consiste à faire appel à votre entourage proche (famille, amis, etc.) pour vous aider financièrement.

En phase d’amorçage ou de développement, le Business Angel pourra également vous apporter une somme financière dans votre projet. Dans la majorité des cas, il restera minoritaire avec moins de 20% de détention dans le capital social.
Véritable « ange gardien », il pourra également vous apporter une plus-value allant du simple conseil au partage de carnet d’adresses.

Etape 4 : Bien présenter votre projet

L’une des étapes souvent négligée par l’entrepreneur est la présentation orale de son projet (appelée « pitch »). Le premier contact est celui qui restera dans la mémoire des investisseurs, vous devez préparer votre pitch avec soins ! Il reste une étape importante pour convaincre les investisseurs de l’intérêt et de la fiabilité de votre projet.

En moyenne, moins de 6% des entreprises cherchant des fonds y parviennent… Souvent faute de remplir les conditions nécessaires. Bien se préparer reste indispensable pour réussir la levée de fonds de sa société. Et si demain c’était la vôtre ?
Vous souhaitez créer ou développer un projet ? Nos experts sont disponibles pour vous conseiller et vous accompagner dans la réussite de votre levée de fonds.