Haut de page

Dirigeant de TPE, vous recherchez un financement entre 5 000 et 25 000 euros ?

Publié le 22 décembre 2012

L’accès au crédit facilité
Agnès Bricard, Président du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) a signé des conventions avec la plupart des grands réseaux bancaires (Banques Populaires, LCL, Groupe Crédit du Nord, Crédit Agricole) pour faciliter aux commerçants l’obtention de crédits à moyen terme (3 à 7 ans) inférieurs à 25 000 €. Un dossier simplifié de 4 pages créé par les banques et mis à votre disposition sur le sitewww.financement-tpe-pme.com pour faciliter votre demande.

Un préalable à la demande de financement : Avant d’établir votre dossier de financement, pensez à demander à votre banquier de vous communiquer votre notation auprès de son établissement de crédit. Une mauvaise note peut être liée à un dossier mal documenté chez le banquier (comptes annuels, liasse fiscale). A ce titre, n’hésitez pas à rencontrer votre banquier dès qu’il vous aura transmis cette note pour lui remettre vos comptes annuels. Cette note est prise en considération pour l’acceptation de tous nouveaux concours bancaires.

Quelques exemples de besoins couverts par des crédits à moyen terme

  • le financement de vos stocks,
  • le recrutement d’un salarié dans le cadre de son adaptation au poste de travail le temps que celui-ci devienne « productif »,
  • la consolidation de votre découvert bancaire dès lors qu’il est structurel (découvert toujours au maximum autorisé),
  • le décalage de trésorerie dû à une baisse ponctuelle d’activité (chiffre d’affaires du mois inférieur aux charges fixes).

L’expert-comptable défend votre dossier
Pour qu’un commerçant puisse accéder à un financement,  l’expert-comptable va examiner le besoin de l’entreprise, puis remplir le dossier modélisé en ligne.

Il ajoute au dossier son avis, sous forme d’une assurance modérée, validant ainsi les hypothèses de travail retenues pour établir les prévisions d’exploitation qui sous-tendent les prévisionnels (chiffre d’affaires, marge, frais fixes, résultat net..) devant permettre de rembourser les échéances de l’emprunt.

Les plus de ce financement

  • dossier simplifié,
  • réponse rapide sous une quinzaine de jours dès réception du dossier,
  • engagement du banquier de motiver son refus lorsque la demande n’a pas d’issu favorable. Dans ce cas, le commerçant peut avec son expert-comptable rechercher d’autres solutions de financement en tenant compte des enseignements de ce refus.

Les financements alternatifs
Votre expert-comptable peut vous aider à trouver des financements autres que bancaires, tels que des financements publics venant de région, département ou Mairie, ou encore certaines filières qui présentent des prêts possibles.

Deux moteurs de recherche existent actuellement :

  1. celui de la Chambre de Commerce SEMAPHORE, www.semaphore.cci.fr, qui permet en indiquant votre région, votre secteur d’activité et la nature de votre besoin, de trouver les fonds publics dont vous pouvez bénéficier; (Cet outil est d’ailleurs accessible sur notrre site dans la rubrique « BOITE A OUTILS »
  2. celui des  Chambres de Métiers, plus spécifique aux artisans : « Observatoire des Aides aux entreprises » www.aideentreprise.fr

 

GESCO : votre cabinet d’experts comptables à Nantes, Ancenis, Beaupréau et Angers.